Détail des tests

Le descriptif des principaux tests réalisés est le suivant :

Test fumigène : vérification visuelle, à l’aide d’un générateur de fumée de type « spectacle », de l’aspect qualitatif du flux d’extraction (absence de fuite, de zone morte, effets de bord maitrisés, interférences avec les autres équipements du laboratoire, …)

Cartographie des vitesses frontales : Mesures en différents points de la vitesse d’air frontale :

  • norme XP X 15-203 : 9 points
  • norme NF EN 14175 : nombre de points dépendant de la largeur de la sorbonne, classiquement 12 ou 15 points

Cette cartographie est réalisée avec un système d’anémométrie en 9 ou en 15 points simultanés, spécialement développé pour le contrôle des sorbonnes.

Mesure de la vitesse ambiante : Mesure des flux aérauliques aux abords de la sorbonne. Ces flux peuvent être à l’origine de perturbations perturbant le bon fonctionnement de la sorbonne. Ces flux sont directement liés à l’environnement aéraulique de la sorbonne : configuration du local, implantation de la sorbonne, positionnement des bouches de soufflage, etc.

Cette mesure est réalisée avec un anémomètre omnidirectionnel (anémomètre « à boule chaude »).

Mesure du débit d’air extrait : Mesure du débit d’extraction de la sorbonne afin de vérifier les caractéristiques aérauliques de l’installation et de fournir un élément de comparaison pour les futurs contrôles périodiques. Selon la rme NF EN 14175-4, trois méthodes peuvent être réalisées selon la configuration d’implantation de la sorbonne.

Mesure de confinement par gaz traceur SF6 :

Le principe de l’essai consiste à :

  • Générer un gaz traceur de type SF6 en divers points spécifiés dans le plan de mesure intérieur de l’ouverture de la façade mobile de la sorbonne sous un débit contrôlé.
  • Prélever des échantillons de gaz de l’atmosphère dans les points spécifiés du plan de mesure intérieur correspondant à l’ouverture frontale et mesurer la concentration moyenne du gaz traceur SF6 dans cette zone.

Cette concentration de gaz traceur indique les fuites au niveau de l’ouverture de la sorbonne. La mesure de confinement est le critère le plus déterminant pour le processus de validation et de réalisation du dossier d’installation des sorbonnes de laboratoire. La mesure de confinement défini avec précision les taux de rétrodiffusion du volume intérieur de la sorbonne vers son environnement d’implantation, cette mesure permet de quantifier les éventuelles fuites de produits toxiques utilisés dans le volume de travail des sorbonnes.